samedi 10 octobre 2020

L'espoir

Les jours se suivent et se ressemblent, inlassablement. La lourdeur de nos cœurs en quête de vérité jamais ne s'allège. Nos appels incessants restent sans réponse ou du moins la seule qui nous parvienne c'est l'écho lointain du silence. Jamais un silence ne fut aussi assourdissant. Selon Platon, philosopher c'est apprendre à mourir et selon Spinoza , au contraire c'est apprendre à vivre. Nul choix ici, les deux sont dans le juste. Chaque souffle nous rapproche de la mort. Nos respirations, quelles soient profondes, courtes ou haletantes sont le reflet de nos peines, de nos douleurs et de nos vides. Néanmoins, un mystère persiste, l'espoir et ce même quand il n' y a plus rien à espérer.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire